Samsung a présenté ses nouveaux smartphones Galaxy S9 et S9+ lors de sa conférence à la veille de l’ouverture du MWC à Barcelone. Deux terminaux qui n’innovent pas par leur design mais plutôt sur quelques points ciblés. Cette année, le fabricant coréen a mit la main à la pâte afin de renforcer ses fers de lance sur le secteur stratégique de la photo.

Visuellement, difficile de faire la différence entre un Galaxy S9 et un Galaxy S8. Les nouveaux appareils se ressemblent presque trait pour trait. Les S9 et S9+ affichent quelques millimètres de moins que les S8 et S8+ en longueur et moins d’un millimètre de plus en largeur. Les différences sont si minimes qu’il est assez facile de confondre le S8 et le S9.

Caractéristiques

Le Galaxy S9 se repose sur une dalle Super Amoled de 5,8 pouces de diagonale, pour une définition QHD+ (2 960 x 1 440 px). Le S9+ reprend la même technologie de dalle, la définition est QHD+ sur 6,2 pouces. Les bordures au-dessus et en dessous de l’écran sont arrondies mais ça ne saute pas particulièrement aux yeux. Les hauts parleurs sont désormais Stéréo et de facture AKG, un bon son devrait être de la partie en somme.

C’est de l’autre côté des smartphones qu’il faut regarder pour trouver une trace de changement plus visible. Sur le S9 comme sur le S9+, le lecteur d’empreintes digitales retrouve une place plus ergonomique en se positionnant sous le module photo. Il devient plus aisé d’y accéder du bout de l’index, surtout sur le plus grand des deux appareils. Samsung gomme ainsi l’un des défauts majeurs du Galaxy S8+.

Du nouveau pour la photo

Les Galaxy S9e et S9+ apportent du nouveau pour la photo. Les deux smartphones partagent un APN principal reposant sur un capteur Dual Pixel de 12 Mpx, surmonté d’une optique grand-angle dont l’ouverture peut varier mécaniquement. En fonction des conditions de luminosité, on profitera ainsi d’une ouverture à f/2,4 ou f/1,5. Cette seconde ouverture est assez logiquement réservée pour de la photo en basses lumières. Lors de sa présentation, Samsung a fait une démonstration des performances de ce module avec une scène éclairée à moins de 1 lux — le noir quasi complet, donc. Pour comparer les résultats du Galaxy S9, le fabricant coréen avait choisi un Google Pixel 2, plutôt performant en basse lumière. Sur ce petit atelier, le S9 se montre effectivement bien plus satisfaisant que son concurrent photographique. Il n’y a pas de différence majeure entre les photos du S9 et celles du S8. Le résultat est globalement bon et le traitement logiciel est un peu moins agressif sur le nouveau modèle.

Samsung propose également du nouveau en vidéo. Les GS9 et GS9+ profitent d’un mode d’enregistrement Super Slow Motion, tournant à 960 images/s en définition HD (1 280 x 720 px). Un mode Slow Motion permettra pour sa part un enregistrement en Full HD à 240 images/s.

Le bouton Bixby est lui toujours présent, il n’est toujours pas possible de le reconfigurer, néanmoins Samsung nous promet un Bixby en Français d’ici fin 2018.

Arès le carton des Animojis d’Apple, Samsung se devait de contre attquer, et c’est chose faite ! Il s’agit de petits personnages virtuels modélisés depuis l’APN que l’on peut créer à partir de son propre visage. La ressemblance est assez vague et l’on reste assez loin de ce que propose Apple en matière de tracking du visage.

Des entrailles toujours solides

Pour faire fonctionner les deux bêtes vendues en Europe, les Galaxy S9 et S9+ s’appuient sur le SoC maison Exynos 9810. Il repose sur une partie CPU à 8 cœurs (4 x 2,7 GHz et 4 x 1,7 GHz) et un iGPU Mali-G72 MP18. De quoi, sur le papier, fournir suffisamment de puissance pour affronter tous les usages, évidemment. Le Galaxy S9 compte sur 4 Go de RAM, tandis que le S9+ grimpe à 6 Go de RAM. Pour le stockage, une version 64 Go cohabite avec un modèle 256 Go. Il se pourrait que seule la première version soit disponible en France. Il existe un double SIM et un port microSD. Les batteries sont, comme l’année dernière de 3000 mAh pour le Galaxy S9 et 3500 mAh pour le Galaxy S9+.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

%d blogueurs aiment cette page :